LES TICHODROMES club drômois de parapente - valence

Compétitions 2023

  • Aurelien_Lombard
    Aurelien_Lombard
    Modérateur

    81 messages
    Inscrit le 04/10/2018

    le 25/01/2023 à 22:24

    Hello à tous, peu présent sur les décos et sur le forum depuis quelques temps (ça prend du temps une maison à retaper et un bébé …), je réapparais en mode motivé pour reprendre la compet’ (vol de distance) cette année. Dans cette dynamique, avec Arnaud notamment, on voulait motiver du monde et surtout démystifier la compet’. A ce titre : un petit speech pour vous expliquer notre point de vue :

    La COMPETITION. Un mot qui évoque autant de sentiments différents qu’il n’a de lettres, pour chacun d’entre nous.
    Sans rentrer en profondeur dans le sujet qui susciterait bien des débats, restons factuels : qu’est-ce que tu aimes dans le parapente ?
    « J’aime prendre du plaisir sous mon aile »
    « J’aime voler en groupe avec des copains »
    « J’aime l’avant décollage et l’après atterrissage »
    « J’aime découvrir de nouveaux coins en vol »
    Ok, tu retrouves tout cela dans la compétition.

    - « Oui mais la compétition, c’est réservé aux cadors, au énervés de la suspente, aux pousse-barreaux téméraires, aux compétiteurs nés ! »

    Et bah non ! Pas que ! Le circuit de compétition français se décompose en plusieurs catégories :
    o Le Haut Niveau :
    Bon, ok, ceux-là, ils sont peut-être un peu énervés. A base de coupe du monde et de championnat de France, c’est pas le sujet du propos ici.
    o Le circuit Elite :
    Clairement, ceux-là aussi, ils cherchent peut-être un peu moins à cueillir les pâquerettes au décollage. Mais certains d’entre-nous au club y participent.

    o Le Circuit Sport :

    Là, ça commence à être intéressant, je t’explique le délire :

    Tu te pointes un Samedi matin à 8 ou 9h dans un coin où ça vole plutôt bien, avec des copains que tu connais déjà, et des copains que tu vas rencontrer. On te paie le café, on t’explique comment ça vole dans le quartier, où sont les coins à éviter et où sont les pompes à couillons, on te présente un parcours de balise qui te permet de découvrir le site, généralement le tour du bocal local. On te file un sandwich pour midi et on t’indique la navette qui va t’emmener au déco. Une fois là-haut, tu te rends compte qu’il y a tout type de pilote dont une grande partie qui est là pour les mêmes raisons que toi, alors tu rencontres, tu échanges, tu retrouves même de vieilles têtes ou des copains croisés en école de parapente !
    Vient l’heure du décollage puis du start juste après lequel les mordus de vitesse se lancent comme des dingues vers la première balise. Tu te rends compte qu’il y a une fois encore énormément de diversité au sein du groupe : ceux qui ont le couteau entre les dents, ceux qui laissent partir la meute de tête pour visualiser les zones où il fait bon enrouler du joli thermique, et ceux qui n’ont même pas encore décollé, histoire de se faire un vol peinard. A toi de choisir quel groupe t’attire le plus en fonction de ton ressenti du moment, de tes compétences et appétences, et de faire ton vol. Tu peux aussi y aller solo guitare mais je trouve que ça perd un peu de sens…

    - « Oui mais si je me fais enterrer dans un trou paumé et que je pose dans un pré à vaches ? »

    Pas de souci, la navette est là pour ça ! Elle vient te chercher puis te ramène à l’atterro officiel. De là, tu attends la fin de la manche et tu te rends compte que beauuuuuucoup de pilotes sont dans le même cas que toi et ne bouclent pas la manche. Tu t’hydrates (c’est important, surtout à base de houblon fermenté), tu papotes un peu, et on te dit que le soir même une petite bouffe est organisée à l’atterro : un bon petit barbeuc et une binouse, pour établir le cadre d’une soirée parapentesque comme on les aime !

    Le lendemain, rebelote avec la seconde manche. Te retrouves les têtes de la veille au petit-dej, et tu établis ta stratégie du jour généralement avec quelques pilotes qui ont la même vision de la manche que toi. Deuxième manche, même principe que la veille, puis remise des prix et tu rentres à la maison.

    Bilan des courses :
     Généralement 25 € en moyenne l’inscription
     On te file le sandwich du midi
     Tu as les navettes pour monter au déco, et assurer la récup’
     Tu découvres ou redécouvres un site avec plein de parapotes qui te balisent la masse d’air
     Tu claques généralement un vol dont tu te souviens (paysage grandiose, vol en groupe, tu as repoussé un peu tes limites – ou pas-, tu as baigné dans l’univers parapente pendant 2 jours complets <3, etc…)

    - « Oui mais niveau matériel, je suis dans les choux ! »

    C’est toi le chou ! Comme disait mon grand-père, « il n’y a pas de mauvais outils, que des mauvais ouvriers ! » Si tu voles avec une Alpha 3 rincée et sans vario, effectivement ça risque d’être un peu compliqué. Mais quasi tout le monde au club possède un matériel largement suffisant pour faire un vol en compétition.

    - « Ah oais, et le GPS alors ? »

    Belle transition ma canaille ! Pour te guider en l’air entre les balises, il te faut effectivement un GPS dans lequel tu vas rentrer la manche. Pour cela, pas la peine d’avoir le dernier Flymaster ou le Sys’évolution, XC Track sur ton téléphone fait très bien le boulot et c’est gratuit ! Couplé à un petit vario bluetooth tu seras au top !

    - « Ok , mais faut pas le BPC pour faire de la compet’ ? »

    Attends Billy, j’ai pas fini ! Il reste une dernière catégorie de compétition, c’est tout nouveau tout neuf, et ça s’adresse justement à ceux qui ont le BP mais pas le BPC : j’ai nommé le CID pour Challenge d’Initiation à la Distance. Le principe est le même que pour le circuit sport, sauf que :
    o Pas besoin du BPC
    o En petit groupe (généralement 15 à 20 pilotes maxi)
    o La plupart des compétitions en CID est réservée aux pilotes volant sous des ailes EN-A ou EN-B
    Attention ça reste une compet’ et non un stage perf’, mais l’objectif est de créer une petite marche d’accompagnement supplémentaire vers la compétition pour des pilotes qui souhaitent se challenger sans se jeter tout de suite dans la fosse aux lions en circuit sport.
    A voir ce que donne ce nouveau format…

    Enfin tout ça pour dire que la compétition n’est pas réservée aux cadors, que le système en France nous permet de profiter d’une compétition tous les week-end de Avril à Octobre dans un contexte optimal (navette, explications du site, vol en groupe, etc…) et qui permet d’accompagner beaucoup de pilotes dans leur progression.

    Convaincu ? Yes ! Bah ça tombe bien, le calendrier des compétitions est presque finalisé sur le site de la FFVL ICI.
    La compet’ attire de plus en plus de pilotes (normal chef, y’a de plus en plus de pratiquants !) et les places restent limitées. DONC : il faut se préparer un minimum en amont pour sélectionner les compétitions qui font envie, et préparer les inscriptions pour « réserver » sa place dès le 15 Février 2023, date d’ouverture des inscriptions.

    A ce titre, nous avons mis en ligne ici un framadate afin de savoir qui serait interressé par quelle compétition, histoire de jouer un peu entre tichos aussi ;)

    Si tu n’y connais rien, le fil du forum est là, exprime-toi donc ma biche !

    Koeur avec les doigts !
    See you
  • Arnaud_Cadalen
    Arnaud_Cadalen

    163 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 25/01/2023 à 22:46

    en précision, on a indiqué les compètes "du coin" et les "marche & vole" de Phiphi !
    Si tu souhaites en voir d'autres dans le framadate, on les ajoute !

    l'an dernier j'étais inscrit dans 6 compétions, seules 2 ont eut lieu et sur 1 journée uniquement... météo météo ! ça vaut le coup d'être généreux dans les inscriptions.
  • Sebastien_Tournaire
    Sebastien_Tournaire

    73 messages
    Inscrit le 02/07/2019

    le 25/01/2023 à 22:55

    Pour le moment j'ai de prévu:
    Les hivernal de Gourdon du 24 au 26 février
    Une option pour les saisies
    La transalpe du nord du 28 avril au premier mai
    Les championnat de France du 5 au 11 juin
    Mevouillon les 24 25 juin
    Quelques compètes d'une semaine en août (swiss open a disentis, German Open
    Greifenburg (Autriche), et polish open a tolmin

    Je serais ravi d'ajouter quelques sport des alpes du nord ou vous prévoyez d'aller courir pour venir faire le coach et voler avec vous...
  • Marc_Perinet
    Marc_Perinet

    65 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 27/01/2023 à 11:30

    Bon les copains ... mon poussin surtout, tu m'as mis en bouche ... l'idée de passer des we parapente auprès de toi m'enthousiasmais et notamment au travers de la formule CID ( puisque je n'ai QUE le BP !) ;))
    Or ... que vois-je en cliquant sur le magnifique petit lien proposé ? : 4 compèt CID officielles , où ça ? à La Réunion !! ça me fait un peu loin surtout sur un we et je tiens à mon bilan carbone !
    Ils en proposent 6 autres plus près mais elles sont notées "provisoires" .... c'est quoi ça ?
  • Marc_Perinet
    Marc_Perinet

    65 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 27/01/2023 à 11:48

    Mouai ... et finalement celles où vous allez ne sont pas celles du CID ! ...

    Va falloir que je passe le BPC !
  • Arnaud_Cadalen
    Arnaud_Cadalen

    163 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 28/01/2023 à 07:28

    oui Marc, une bonne raison de plus !

    calendrier provisoire = la fédé valide au fur et a mesure (les dates sont prévisionelles et peuvent encore bouger.).
    A priori ça se fige d'ici au 15 février, date d'ouverture des inscriptions.

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.