LES TICHODROMES club drômois de parapente
LES TICHODROMES

mardi 30 /06/2020

  • David_ABRIAL
    David_ABRIAL

    28 messages
    Inscrit le 31/05/2020

    le 30/06/2020 à 11:15

    Bonjour

    je vais au col de Limouche cet aprem à partir de 14 h la brise a l'aire de baisser .
  • Alexandre_Bes
    Alexandre_Bes

    196 messages
    Inscrit le 02/07/2019

    le 30/06/2020 à 11:42

    Partant aussi pour un limouches .
    Alex
  • Eddy_Gruber
    Eddy_Gruber

    16 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 30/06/2020 à 13:11

    Je vous y retrouve aussi
  • Frederic_Badey
    Frederic_Badey

    53 messages
    Inscrit le 26/06/2019

    le 30/06/2020 à 13:20

    Parking du Limouches 14h avec Arnaud. C
  • Christophe_Serre
    Christophe_Serre

    19 messages
    Inscrit le 23/06/2019

    le 30/06/2020 à 14:29

    15h30 à l'atterro
  • Alexandre_Bes
    Alexandre_Bes

    196 messages
    Inscrit le 02/07/2019

    le 30/06/2020 à 23:39

    2 vols pour moi aujourd’hui ,le premier j'ai fais un tas .
    Pour le 2éme tout semblait bien se passer puis au bout de 1h de vol grosse frontale devant le pilier sud .
    Morgan un autre parapentiste qui volé derrière moi a filmé ,je posterai la vidéo quand il me l'aura envoyé .
    1er frontale pour moi!!!
    Alex
  • Theo_Lambert
    Theo_Lambert

    12 messages
    Inscrit le 28/12/2019

    le 01/07/2020 à 08:22

    2 vols aussi pour moi, le premier vers 15h, le temps de traverser tourniol et de me faire secouer aux 2 sœurs, je fais demi tour et au niveau de pilier sud je prends une bulle qui me propulse à 1600m. Quelque secondes après, j'ai comprit que le bout de chiffon au dessus de ma tête pouvait se mettre en boule, début d'auto rot, que j'ai contré. Je dirais que quand je suis sortie du thermique, j'ai pris une rafale descendante arrière, qui par un manque de vitesse c'est soldé par un grosse fermeture. Je suis sortie au bout d'un demi tour. Suite à ça je me suis dit on va aller se poser au déco.

    2ème vol beaucoup plus tard, quand tout le monde c'est mis en l'air, toujours bien tonique au pilier sud, 2ou 3 tentatives de franchir tourniol, mais rien ne marche.

    Théo
  • Frederic_Badey
    Frederic_Badey

    53 messages
    Inscrit le 26/06/2019

    le 01/07/2020 à 09:44

    Deux vols dans des conditions bien vivantes mais gérables .
    Une tentative de Cinq sous sans résultat donc retour au bercail pour une petite bière pizza avec les potes.
    Une bonne journée malgré les conditions.
  • Arnaud_Cadalen
    Arnaud_Cadalen

    70 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 01/07/2020 à 11:34

    Vol de 1h30 dans le bocal aussi, voyant les tentatives vers 5 sous bien compliquées... objectif perso de comprendre comment montaient les thermiques. Pas simple cette aérologie !

    Et bien étonné aussi des conditions rencontrés par certains. On ne vit pas la même chose en l’air, ou j’ai eu de la chance avec les bulles que j’ai croisé... en tout cas c’est l’été, les thermiques près du relief peuvent nous envoyer au tas. Des marges, des marges et encore des marges...

    + intéressant le récit a propos du temps ancien (10 ans ?) comme quoi personne n’allait se mettre dans cette zone...
  • Tam_LUUTHO
    Tam_LUUTHO

    19 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 01/07/2020 à 17:12

    Theo_Lambertune rafale descendante arrière, qui par un manque de vitesse c'est soldé par un grosse fermeture.

    Salut Théo.
    Pour susciter un peu de réflexion, note qu'un manque de vitesse ne cause pas directement de fermeture puisque à basse vitesse l'incidence augmente et que la fermeture est consécutive à une incidence trop faible. Donc dans ton cas, voler plus vite n'aurait pas forcément évité la fermeture (je n'ai pas dit qu'il fallait voler plus lentement !).
    Une rafale descendante réduit effectivement l'incidence et peut conduire à la fermeture. Par contre une rafale arrière au contraire augmente l'incidence ce qui t'éloigne de la fermeture mais te rapproche de la parachutale voire du décrochage.
    Disons que ta rafale était plus descendante qu'arrière ! :-)
    Mais d'une manière générale il faut garder de la vitesse car plus la circulation de l'air autour de l'aile est grande et plus l'aile réagit bien aux commandes ce qui rend les temporisations des abattées plus efficaces et réduit ainsi les risques de fermeture. On voit trop souvent des pilotes tenir exagérément leur aile surtout quand c'est turbulent car cela apporte certes un certain confort en amortissant tous les mouvements mais réduit considérablement leur capacité de pilotage. On ne temporise pas bien quand on a déjà les mains basses ! (Je n'ai pas dit que c'est ce que tu avais fait ! :-))
  • Alexandre_Bes
    Alexandre_Bes

    196 messages
    Inscrit le 02/07/2019

    le 01/07/2020 à 22:01

    Bon du coup pas de vidéo le gars a perdu le fichier , c est pas grave .
    Je vais vous expliquez.
    Donc je volais tranquillement enfin pas trop , vers le pilier sud je serre toujours un peu les fesses hein !
    J étais au contact et d un coup frontal énorme bien centré, les 2 bout d aile vers le haut un peu comme une crevette quoi et la voile derrière moi , j ai perdu environ 50 m d après le parapentiste qui ma vu .
    Ma question pourquoi ça ferme alors que j étais même pas en train de me faire secouer ?
    J ai fais donc bras haut et la voile c est ouvert avec une bonne abattée que j ai temporisé.
    Ça vient de quoi ? Les pros j ai besoin d explication svp ?
    Merci
  • Eddy_Gruber
    Eddy_Gruber

    16 messages
    Inscrit le 18/06/2019

    le 02/07/2020 à 04:06

    pour moi ,un vol de 1h00 bien fatiguant .
    Direction le pilier sud afin de voir où sont les thermiques.....
    bon pas besoin de chercher ,un allé retour et me voila projeté au dessus du pilier ,je pars aux antennes où là ma voile ferme sur la demi-aile droite suivi d'un 180 degrés (scelette mouillée ...)....direction l’atterrissage .
    un limouche un peu trop teigneux pour moi.
  • jean_buzet
    jean_buzet

    84 messages
    Inscrit le 12/07/2019

    le 02/07/2020 à 07:27

    Bonjour
    Une Amidi compliqué effectivement.
    Mon ressenti: les thermiques se décalaient légèrement vers l'est, je pense du à la configuration du terrain (pente abrupte au pilier sur ou au pas de St Vincent), mais je pense également que la masse d'air devait être perturbée par un flux de Vw météo orienté Nord est. Donc plus que turbulent à l'arrivée au niveau du plateau.
    Voilà, voilà
    BUBU
  • Yvan_PETITPIERRE
    Yvan_PETITPIERRE
    Modérateur

    206 messages
    Inscrit le 15/10/2018

    le 02/07/2020 à 08:02

    Lors du stage SIV Max le moniteur nous a parlé de l’effet reflex et finalement qu’on avait des fois plus a perdre qu’à gagner d’être un peu plus qu’au contact.
    Le fait de brider légèrement le bord de fuite annihile l’effet reflex et permet malheureusement à la voile de faire plus de fermeture.
    Donc un très léger contact permet de sentir les différences de pression de la voile et éventuellement de contrer une fermeture.
    Garder de la vitesse et rester juste au contact...
    J’ai remarqué que très souvent quand je subis une fermeture c’est que je suis mal placé
    Il n’y a pas que d’être sous le vent du relief qui est problématique ou dangereux, il y a aussi les zones de cisaillement où sous le vent du thermique.
    Je m’aperçois que très souvent je ne suis pas idéalement placé
    Quand les conditions sont plus toniques les petites erreurs ou imperfections prennent une autre dimension.
    Un peu comme une technique de gonflage un peu approximative par vent soutenu.
    A vous...
  • Lionel_Pascale
    Lionel_Pascale
    Modérateur

    255 messages
    Inscrit le 09/10/2018

    le 02/07/2020 à 08:21

    Bonjour,
    Merci pour vos retours (pour une fois !!! )
    Je n'ai pas volé donc difficile de donner un avis, mais d'après ce que vous racontez, je partage l'avis de Bubu certainement une composante NE associée à une journée hyper stable... composante explosive sur notre site des Limouches !
    Revivez mentalement votre vol, essayez d’analyser vos bons et moins bons réflexes... comme dit Yvan, penser à ne pas brider son aile, garder de la ressource dans les commandes pour piloter.
    N'oublions pas que les fermetures en parapente ne sont pas "normales" ni une fatalité... elles sont toujours le signe d'une erreur du pilote !
    Gardez des marges !
  • Theo_Lambert
    Theo_Lambert

    12 messages
    Inscrit le 28/12/2019

    le 02/07/2020 à 08:52

    Tam_LUUTHO
    Une rafale descendante réduit effectivement l'incidence et peut conduire à la fermeture. Par contre une rafale arrière au contraire augmente l'incidence ce qui t'éloigne de la fermeture mais te rapproche de la parachutale voire du décrochage.
    Disons que ta rafale était plus descendante qu'arrière ! :-)

    Effectivement, mon message manquait un peu de réflexion. J'ai trouvé ça, qui explique bien. Poids d'une rafale

    TAM_LUUTHO
    Mais d'une manière générale il faut garder de la vitesse car plus la circulation de l'air autour de l'aile est grande et plus l'aile réagit bien aux commandes ce qui rend les temporisations des abattées plus efficaces et réduit ainsi les risques de fermeture. On voit trop souvent des pilotes tenir exagérément leur aile surtout quand c'est turbulent car cela apporte certes un certain confort en amortissant tous les mouvements mais réduit considérablement leur capacité de pilotage. On ne temporise pas bien quand on a déjà les mains basses ! (Je n'ai pas dit que c'est ce que tu avais fait ! :-))

    Effectivement, je pense que j'étais un peu plus qu'au point de contact de ma voile. Qui est la première erreur.
  • Lionel_Pascale
    Lionel_Pascale
    Modérateur

    255 messages
    Inscrit le 09/10/2018

    le 02/07/2020 à 09:03

    "Effectivement, mon message manquait un peut de réflexion. J'ai trouvé ça, qui explique bien. Poids d'une rafale"

    Là pour moi c'est le décrochage... intellectuel !!!
  • Sarah_Castellarnau
    Sarah_Castellarnau

    10 messages
    Inscrit le 14/07/2019

    le 02/07/2020 à 10:23

    Bonjour,
    En effet, ces derniers jours aux Limouches étaient assez turbulents. Je pense comme Bubu que le flux étaient généralement NNE. les journées étaient plutôt stables, la brise de pente ne s'installe pas. Du coup cela ne tient pas le long du relief mais il y a des thermiques éparses plus ou moins collés à la pente. En temps normal cette brise à tendance à repousser le vent un peu plus haut, ce n'est pas le cas ici sauf quand on est bien calé dans un thermique. Même si le vent est faible, on est sous le vent. Notamment au pilier sud où on est sous le vent d'un thermique et du relief avec peut être des rouleaux verticaux qui sont soit disant plus traîtres.
    Bon sinon pour l'explication, "Poids d'une rafale" moi aussi j'ai décroché, je suis en vacances .

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.